“Tu n’es bonne qu’à aller au cimetière !”

Comparutions immédiates

Le prévenu (le fils) et la partie civile (la mère) ne se sont pas déplacés pour l’audience. Le fils vit parfois chez sa mère de 83 ans. Il est accusé de l’avoir menacée pour obtenir de l’argent.
Le président lit la déposition comme s’il récitait une prière : le débit est rapide et monocorde, la voix grave et tombante.

« Mon fils est un SDF depuis des années, je lui avais préparé à manger, il n’y a que le rhum qui l’intéresse, il est venu, il criait « Salope, putain ! – et j’en passe… – A 83 ans tu n’es bonne qu’à aller au cimetière ! », j’ai eu peur, j’ai caché les couteaux, je me suis enfermée dans ma chambre, j’ai appelé la police, il m’a poussé plusieurs fois. »

Interpelé îvre, le fils a déclaré : « Elle m’a poussé à bout. Elle sait pas ce qu’elle fait. Je veux bien partir, je me débrouillerai ».

« La mise à l’épreuve semble mal partie, commente le procureur. Je demande 4 à 6 mois de sursis ».
« 4 mois de sursis » accorde le président avant de suspendre l’audience.

Publicités