« Une escroc, c’est comme ça ! »

« Une escroc, c’est comme ça ! »
Jeune, Rosa se contentait de voler des chèques puis elle s’est découvert des talents de bonimenteuse et devint escroc. À 48 ans dans le box de la 13e chambre du tribunal correctionnel de Paris, elle toise les juges. Ses cheveux sont tirés en chignon, les lèvres serrées en un trait sévère. Elle garde les bras croisés sur la poitrine, tout en refus. Lire la suite « « Une escroc, c’est comme ça ! » »