Comparutions immédiates, chambre 23-2

Rue du départ dans le 14e arrondissement, Moussa, 23 ans, slalome au volant de sa Twingo avec agilité mais sans clignotants, jusqu’à se faire coincer par la police. On découvre dans le véhicule quatre téléphones et du cannabis. Déjà en mauvaise posture, Moussa a l’idée de livrer aux policiers le prénom de son frère au lieu du sien, ajoutant aux délits de conduite sans permis et sous l’emprise de stupéfiants celui de prise du nom d’un tiers. Sa dernière condamnation remonte à 2014, déjà pour conduite sans permis.

Soupir de la présidente qui demande : « vous ne travaillez pas ? »
Moussa, pas à l’aise : « On m’a proposé des métiers comme croque-mort, des métiers auxquels je n’ai pas très envie de m’attacher. »

Ses jolies réponses et les regrets exprimés par son avocate ne suffisent pas : il écope de 10 mois fermes pour la conduite et 1 mois pour l’usurpation, le tout avec mandat de dépôt. Il part en prison, résigné, sous le regard du frère et des amis, résignés.

Sur l’usurpation d’identité, lire l’analyse de Me Jamel Malem.

@PierreAnquetin

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s